Plongez dans les aquariums du musée

Admirer le vivant pour mieux
le connaitre, l’aimer et le protéger.

Les étapes de votre visite virtuelle

Les points d'intérêt :

Les Aquariums de la Mer Méditerranée :

Les Aquariums des mers tropicales :

Les Aquariums de la Mer Méditerranée

- Les aquariums de le mer méditerranée

Aurelia aurita

C’est une méduse peu urticante, constituée à 98% d’eau ! Son ombrelle peut mesurer jusqu’à 40 cm de diamètre et être bordée de 1000 tentacules. Elle est très souvent présentée dans les Aquariums. Elle est présente dans tous les océans sauf aux pôles. La pollution des océans et la surpêche provoquent la disparition de ses prédateurs et sa pullulation ! Cette méduse est reconnaissable à la forme de ses gonades. Au centre de l’ombrelle nous pouvons observer quatre zones plus sombres dessinant une sorte de trèfle à quatre feuilles. Les gonades sont violettes chez les mâles et blanchâtres chez les femelles.

- Les aquariums de le mer méditerranée

Hippocampus guttulatus

L’hippocampe moucheté est l’une des 2 espèces d’hippocampes vivant en Méditerranée.
Ce poisson se déplace à la verticale, tête en haut, ce qui lui donne un peu l’allure d’un cheval : d’où son surnom de « cheval de mer ». L’hippocampe se rencontre à faible profondeur (jusqu’à -20 m) principalement sur des fonds sableux recouverts d’herbiers. Il s’accroche aux algues ou aux gorgones grâce à sa queue.
Les hippocampes sont aujourd’hui en danger victimes de la dégradation de leur environnement, des rejets de polluants ou de la pêche intensive.

- Les aquariums de le mer méditerranée

Le mérou brun Epinephelus marginatus

Peut atteindre 1,50 m de long, peser 60 kg et vivre jusqu’à 50 ans ! Il est l’un des plus gros poissons des côtes méditerranéennes. Le mérou brun apprécie les habitats rocheux riches en cavités et grottes où il se cache. Il vit de 0 à -200m de profondeur. Le mérou brun est protégé en France et à Monaco. Tous les mérous bruns naissent femelles ! Puis entre 10 et 14 ans (60-70 cm) ils changent de sexe et deviennent mâles. Le mérou brun chasse à l’affût attendant qu’une proie passe à sa portée, il se nourrit principalement de céphalopodes (seiches, poulpes, calmars), de crustacés et de poissons.

Les Aquariums des mers tropicales

- Les aquarium des mers tropicales

Le lagon aux requins

« Le lagon aux requins » est le plus grand bassin de l’Aquarium avec ses 240 000 Litres d’eau de mer. Il héberge la plupart des espèces les plus imposantes du Musée : requin nourrice, un couple de requins pointes noires, une raie guitare, sans oublier le requin zèbre et la tortue imbriquée. Comme dans l’océan, il existe dans ce bassin un équilibre harmonieux qui leur permet de cohabiter et d’évoluer naturellement sous vos yeux !

- Les aquariums des mers tropicales

Le corail

Savez-vous que le corail est un animal ?

Des milliers de polypes se développent sur un squelette calcaire et forment des colonies qui à leur tour forment des récifs, seules constructions biologiques visibles depuis l’espace ! Extrêmement menacés, les récifs coralliens sont victimes des changements globaux, et notamment du réchauffement qui entraine des épisodes massifs de blanchissement, signes visibles de la mort du
corail ! (+ Hyperlien entre les articles “Corail” du site.)

- Les aquarium des mers tropicales

LeS poissons clowns

La Mascottes de nos aquariums tropicaux, sont nés dans notre pouponnière. Ils sont les meilleurs représentants des efforts menés par le Musée océanographique pour développer la reproduction de poissons et ainsi limiter les prélèvements dans le milieu naturel.

- Les aquarium des mers tropicales​

La raie pastenague à points bleus (Taeniura lymma)

Sa queue est munie à sa base d’aiguillons venimeux pouvant produire une piqûre douloureuse voire mortelle. Cette petite raie à points bleus fait partie de nos chouchous. Poisson à squelette cartilagineux comme les requins, cette petite raie vie habituellement dans la zone indo-pacifique et se nourrit de petits crustacés, de verres ou de petits poissons qu’elle trouve en fouillant le sable. Elle peut également s’enfouir et ne laisser dépasser que ces yeux qui guettent les proies ainsi que les prédateurs !

Voir aussi