Le Musée océanographique de Monaco est souvent connu pour son aquarium. Mais une fois passée la porte d’entrée du bâtiment, chacun comprend qu’il abrite une découverte bien plus importante, dans un lieu hors du commun.

Le musée présente en effet des salles à l’architecture monumentale et aux décorations remarquables, des collections naturalistes, ethnographiques et artistiques rares, le tout servi par une expérience de visite incomparable : mêlant outils d’exploration sous-marine historiques, spécimens d’histoire naturelle, objets d’art et d’ethnographie anciens, expositions d’art contemporain, outils immersifs et technologies de pointe, la visite du Musée est une invitation au voyage et à l’exploration inégalée.

Votre visite sera désormais complétée par un tout nouveau parcours, l’Odyssée des Tortues Marines, en partie réalisé en plein air, ainsi que Monaco et l’Océan, une salle dédiée aux impacts majeurs sur l’océan que l’on doit à la Principauté dans une scénographie immersive, numérique et interactive de dernière génération.

MONACO ET L'OCÉAN

Le sort de l’océan et sa préservation vous intéressent ? Vous souhaitez mieux comprendre ce qui le menace ? À travers l’engagement des Princes de Monaco en faveur de la connaissance et de la protection de l’océan, ce nouvel espace vous transforme en explorateurs dans une nouvelle expérience de visite. Alors, prêts à sauver l’océan ?

Le Musée océanographique de Monaco a intégralement repensé l’une de ses ailes pour créer une toute nouvelle expérience de visite, portée par une scénographie confiée à l’agence Koya Farell. Au sein d’un navire scénique de 27 mètres de long, ce nouvel espace embrasse plus de cent ans d’histoire et invite à un voyage dans le temps aux côtés de souverains engagés, conscients des grands enjeux de leur époque. Exploratoire et intimiste, le parcours retrace progressivement l’histoire et l’actualité d’une relation particulière à l’océan : celle de ces trois Princes, trois destins, entre passé, présent et un futur qui reste à construire.

Océanomania

Qu’est-ce qu’un cabinet de curiosités ? Découvrez-le grâce à l’artiste Mark Dion. Il en a réalisé un exceptionnel pour le Musée. Grâce à lui, voyagez dans le temps et l’espace en plongeant dans les collections à la découverte des objets les plus rares liés à l’exploration des océans, mis en scène au premier étage.

En haut des marches du somptueux escalier qui mène au premier étage, pénétrons dans le grand hall. Face à nous se dresse un mur immense (18 mètres de large sur 10 mètres de haut) que l’artiste américain Mark Dion a intégralement investi. C’est comme si nous poussions à sa suite les portes des réserves du Musée, dont les éléments les plus rares ont été mis en scène à la façon des anciens cabinets de curiosité. À l’époque où seuls les explorateurs entreprenaient des voyages lointains, ces collections exposées dans une pièce ou un meuble permettaient à leurs visiteurs de découvrir des fragments de mondes inconnus, et voyager dans le temps ou l’espace.

SALLE DE LA BALEINE

Située dans l’aile ouest, la Salle de la Baleine met en lumière un ensemble de squelettes de mammifères marins dont celui du plus grand spécimen conservé par le Musée : un rorqual de plus de 18 mètres de long. Renversant !

Pour une découverte originale, la salle et ses squelettes sont habillés de son et de lumière toutes les heures, à chaque heure pile. Laissez-vous porter par cet instant et venez découvrir ou redécouvrir les squelettes du rorqual commun, du faux orque, de la baleine de Cuvier ou encore du narval comme vous ne les avez jamais vus… Cette mise en scène orchestré par Xavier PERRET sur une musique originale de Clovis SCHNEIDER est à regarder, écouter et découvrir toutes les heures !

à voir également

IMG_2395

L'Aquarium

etoile mer

Vivez l'expérience d'une animation

De leur cycle de vie aux menaces qui pèsent sur leur existence, de la magie de la ponte aux actions menées pour leur préservation, la grande aventure des tortues marines se raconte au Musée océanographique, dans un tout nouvel espace de 550 m². 

Ce nouvel espace renforce le dialogue avec tous nos publics (visiteurs, chercheurs, décideurs, scolaires) et ouvre un terrain de découverte, de partage et d’engagement en faveur des tortues marines.

Un centre de soins
Le Centre Monégasque de Soins des Espèces A rescue center Marines (CMSEM) est le coeur de notre nouveau dispositif d’action et de sensibilisation. 
Y sont soignés grandes nacres, hippocampes… mais aussi tortues marines.
Leurs blessures les plus fréquentes : prise accidentelle dans des filets, carapace fendue, ingestion de plastique ou d’hameçon. Habilités à manipuler ces espèces protégées, nos soigneurs interviennent en collaboration avec des vétérinaires spécialisés et les réseaux français et ,européens des centres de soins. L’occasion de contribuer aux programmes d’études relatifs à la biologie de ces espèces, à leur comportement et à leur environnement.

La provenance des « patients »
Le CMSEM soigne des tortues recueillies directement en mer, sur le littoral monégasque ou à proximité. Elles peuvent aussi nous être confiées par d’autres centres de soins saturés au moment de la prise en charge. L'Institut océanographique collabore notamment avec le Réseau des Tortues Marines de Méditerranée Française (RTMMF, géré par la Société Herpétologique de France) et le Centre d’Etudes et de Sauvegarde des Tortues de Méditerranée (CESTMed). Tous les usagers de la mer (pouvoirs publics, plaisanciers, plongeurs, pêcheurs…) sont invités à nous alerter en cas de rencontre avec un animal marin en détresse.

Le retour en mer
Avant de retrouver le large, les tortues passent par un bassin de réhabilitation de 160 m3, situé en plein air, pour s’assurer

L'Odyssée des Tortues, l'expo