2e "fête du musée"

100% digitale
découvrez-la ICI

La fête du musée océanographique s'invite chez vous !

Depuis le 6 juin, en préambule à la Journée Mondiale de l’Océan (le 8), et jusqu’au 6 juillet, l’Association des Amis du Musée océanographique de Monaco propose tout un mois de festivités à vivre virtuellement ! Spécialement imaginé pour l’occasion, le site web éphémère invite les 4-14 ans et leur famille à faire le grand plongeon dans l’univers marin…

Réinventé dans un format totalement digital

En 2019, plus de 4000 personnes avaient répondu présentes à la première édition de la « Fête du Musée » sur une journée. Dans le contexte sanitaire actuel, et bien que le Musée océanographique ait rouvert ses portes depuis le 2 juin, la capacité d’accueil du public reste limitée. Afin de permettre au plus grand nombre de profiter de l’événement, mais aussi en soutien pédagogique aux foyers avec enfants, la « Fête du Musée » est proposée cette année dans un format inédit 100% digital. 

UN SITE WEB EPHEMERE, UN ENGAGEMENT DURABLE

6 rubriques viennent rythmer le programme et embarquent petits et grands dans des activités ludiques et des découvertes insolites, qui seront renouvelées toutes les semaines, pour vivre l’Océan depuis chez soi :

  • « VISITER LE MUSEE » : parcourez le Musée océanographique comme si vous y étiez avec sa visite virtuelle à 360°, et découvrez les coulisses de l’aquarium dans une série de vidéos – de la naissance des poissons dans la pouponnière jusqu’au nourrissage des tortues marines.
  • « BOUGER EN FAMILLE » : apprenez à faire la position du dauphin avec une classe de Yoga spéciale « kids » et lancez-vous dans le challenge #DanseCommeUnPoisson aux côtés de nombreuses influenceuses.
  • « CREER » : autour de la thématique de la « Fête sans ballons », apprenez à faire une lanterne en origami ou à emballer vos cadeaux avec du tissu réutilisable afin de célébrer de manière plus responsable.
  • « CONNAISSANCE » : découvrez les mystères des récifs coralliens à travers une sélection de quizz interactifs, de vidéos et d’infographies animées.
  • « AU CŒUR DE L’OCEAN » : plongeurs, explorateurs et photographes sous-marins se réunissent dans une visio-conférence inédite pour partager leurs anecdotes les plus incroyables. Invités : Pierre Frolla, François Sarano, Greg Lecoeur, Fred Buyle et Eric Clua.
  • « ONLINE GAME » : puzzles, jeux de memory et quizz sur le monde marin sont proposés pour apprendre en s’amusant, ainsi qu’un photobooth en ligne où chacun est invité à se prendre en photo en mimant un poisson ! Les clichés sont à partager sur les réseaux sociaux avec un message en faveur de la protection de l’Océan.

Concours d'écriture : à vos claviers !

En partenariat avec la rédaction de Kids-Matin, un concours d’écriture journalistique est proposé aux enfants autour du thème « La mer et moi ». Avant de se lancer, ils pourront retrouver les conseils d’un journaliste dans un tutoriel vidéo pour mieux appréhender les rudiments de l’écriture d’un article de presse. Les 5 meilleurs seront publiés sur kidsmatin.com et leurs auteurs remporteront un lot d’entrées gratuites au Musée océanographique ainsi que 6 mois d’abonnement à kidsmatin.com, le journal d’actualités en ligne pour les moins de 13 ans.

 

Parrainez un poisson !

Les internautes pourront apporter leur soutien à l’Association des Amis du Musée océanographique de Monaco en participant au programme « Parrainez un poisson », lancé à l’occasion de la Fête du Musée. Avec une contribution démarrant à 50€, les adhérents recevront un certificat officialisant le parrainage, la carte d’identité de l’animal choisi, ainsi qu’un accès illimité au Musée pendant 1 an (valable pour un adulte et un enfant de moins de 18 ans). Petite roussette, méduse Aurelia, poisson-clown, poisson cardinal de Banggai ou encore hippocampe sont autant d’espèces qui pourront être parrainées afin de soutenir les aquariums du Musée.

Il sera également possible de soutenir l’AAMOM en devenant membre ou en faisant un don en ligne !

La visite virtuelle

Pour la Fête du Musée 2020 entièrement digitalisée, venez découvrir le Musée océanographique comme si vous y étiez avec sa visite virtuelle à 360°, tout en restant dans votre salon ! Parcourrez les espaces grandioses et les points forts du Musée et ses aquariums en seulement quelques clics.

Et si vous avez un casque de réalité virtuelle, vous serez immergé dans les couloirs du Musée avec le réalisme saisissant d’images 4k !

VOIr AUSSI

Le coin des enfants

MÊME EN CONFINEMENT, VIVONS L’OCÉAN !

Nous vous donnons rendez-vous tous les jours sur nos réseaux sociaux et sur notre site internet pour vous aider à divertir utilement vos enfants !

Ensemble #VivonsLocean au travers d’anecdotes, de découvertes sous-marines et d’histoires océanographiques…

LE CONTE DE NERINE EPISODE 2

L’Institut océanographique de Monaco vous invite à suivre les aventures de la petite tortue Nérine à travers plusieurs épisodes ponctués par des ateliers DIY (Do It Yourself) afin que votre enfant et vous puissiez reproduire l’histoire dans votre salon avec des objets du quotidien.


Le jeu des 7 erreurs

Arriverez-vous à retrouver les 7 erreurs qui se sont glissées dans les images suivantes?

Choisissez une des images originales sur la droite et ouvrez bien l’oeil! Les réponses vous sont donnés dans les liens en dessous.

ATELIER "D.I.Y." : LE conte de nérine

L’Institut océanographique de Monaco vous invite à suivre les aventures de la petite tortue Nérine à travers plusieurs épisodes ponctués par des ateliers DIY (Do It Yourself) afin que votre enfant et vous puissiez reproduire l’histoire dans votre salon avec des objets du quotidien.

Sous la forme d’un conte participatif, votre enfant découvrira avec Nérine le cycle de la vie d’une tortue marine, de sa naissance à l’âge adulte, l’écosystème marin et les enjeux environnementaux qui les menacent. Au fil de son voyage à travers les courants marins, plusieurs animaux croiseront le chemin de notre petite tortue caouanne. Attention ! Le périple de Nérine ne sera pas de tout repos. Elle devra faire face à plusieurs obstacles tout au long de sa vie…

C'est à

Et pour gagner des entrées à la réouverture du musée, partagez vos plus belles réalisations sur Instagram (@oceanomonaco) et répondez aux questions ci-dessous :

  • Quels sont les différents matériaux utilisés pour créer les personnages de cette histoire ?
  • Pourquoi les tortues marines pondent-elles leurs œufs au coucher du soleil ?
  • Comment retournent-elles à la mer après avoir pondu leurs œufs ?

Bonne chance !

LEs fiches PéDAGO : le réseau alimentaire

Découvrez les régimes alimentaires des algues marines, des tortues, la moule ou encore le poulpe et pleins d’autres espèces marines. Apprenez qui mange qui en reconstitutant le réseau alimentaire en Méditerrannée grâce à l’Annexe. A vos colles et crayons !

Les fiches Pédago : Les coraux

Les récifs coralliens sont des véritables oasis de vie ! Ils représentent à peine 0.2 % de la surface océanique mondiale et pourtant un tiers des espèces marines connus à ce jour y trouvent refuge. Chacune de ses espèces est importante au bon maintien du récif.

Au travers de ces deux cahiers de jeu (un pour les enfants et un pour les parents), découvez quels sont les différents types de récifs coralliens que l’on retrouve dans nos océans. Apprenez aussi les menaces qui pèsent sur ces récifs et comment lutter et préserver ce trésor de biodiversité.

LEs fiches pédago (partie ii) : identifier les tortues marines

Apprenez à reconnaître les différentes espèces de tortues marines grâce une « clé d’identification » : un outil utilisé par les scientifiques afin d’identifier les espèces grâce à leurs caractéristiques morphologiques.

Apprenez-en plus en téléchargeant ces clés d’identification des tortues marines! 

les fiches pédago (PARTIE I) : les tortues

Les tortues marines peuplent les mers depuis 110 millions d’années et ont traversé plusieurs bouleversements climatiques. Pourtant, aujourd’hui, les tortues sont menacées sur terre et en mer. Où vivent-elles ? Comment les reconnaître ? Comment se reproduisent-elles ? Quel est leur mode de vie ?

Vous aussi, partez à la rencontre de ces animaux pour essayer de mieux les connaître et les protéger au travers d’un cahier de jeu (un pour les parents, un pour les enfants).

Le cahier de coloriage

Téléchargez ce cahier de coloriage spécial 0céan et laissez vos chères têtes blondes exprimer leur âme d’artiste. Il ne vous reste plus qu’à tailler les crayons de couleurs et sortire les feutres!

A SUIVRE LA SEMAINE PROCHAINE

Découvrez de nouveaux contenus dans une semaine !

1ère mondiale :

naissance de poissons hachettes nains au Musée

nos experts de L’AQUARIUM sont heureux d'annoncer la première Naissance en aquarium de poissons hachettes nains
Parapriacanthus ransonneti

 

Subjugués par la beauté d’un banc de poissons hachette nains lors d’une visite au Japon, les aquariologistes du Musée océanographique, d’Océanopolis et de Marineland se sont lancé un défi en passe d’être relevé : créer un banc de ces mystérieux poissons, à partir de larves élevées à l’aquarium. A Monaco, après seulement quelques semaines d’acclimatation, les géniteurs fraîchement arrivés du Japon ont commencé à pondre. Les larves récupérées avec patience et minutie ont ensuite grandi sous le regard émerveillé des soigneurs. 

 

Cette démarche exprime également l’importance d’une démarche responsable pour l’Institut océanographique vis-à-vis du milieu marin : avec cette reproduction en aquarium, les experts du Musée océanographique vont directement contribuer à la diminution de la pression de pêche sur cette espèce en milieu naturel !

 

La création d’un banc entier va demander du temps et beaucoup de travail mais ce qui était un rêve il y a un an est en train de prendre forme sous nos yeux ! Rendez vous dans quelques mois à Monaco pour découvrir ces merveilleux poissons et leurs mouvements somptueux lorsqu’ils forment un banc.

visiter le Musée,

c'est protéger l'océan...

MERCI pour l'océan

Pionnier dans le domaine de la découverte puis de la conservation des milieux marins, l’Institut océanographique poursuit depuis 1906 sa vocation de faire connaître, aimer et protéger les océans. C’est notamment dans cette optique qu’il propose à chaque visiteur de reverser 0,5€ sur le montant de chaque billet acheté au MEDFUND, un fonds intervenant en faveur des aires marines protégées de Méditerranée… 


En visitant le Musée, vous participez aux Aires Marines Protégées de Méditerranée :

5 centimes d'euro par billet vendu sont reversés à TheMedFund !

Devenez acteur de la protection de L'Océan en venant au Musée

Les aires marines protégées (AMP) : des outils pour gérer et préserver le milieu marin.

Les aires marines protégées sont des espaces délimités en mer qui répondent à des objectifs de protection de la nature à long terme. La plupart des AMP permettent de concilier les enjeux de protection et le maintien d’activités durables telles que la pêche artisanale et le tourisme responsable. Leurs modes de gouvernance associent le plus souvent les usagers, les élus, les experts… à la gestion de l’espace marin classé.

L’objectif de The Med Fund est d’assurer une source de financement stable pour pérenniser et renforcer la gestion durable des AMP de Méditerranée, par le biais d’un fonds environnemental.
The Med Fund soutient plusieurs sites pilotes, dont l’Aire Marine Protégée des îles Kuriat en Tunisie, qui abritent un site de nidification de tortues marines.

LES AMP DE MÉDITERRANÉE

Une Aire Marine Protégée (AMP) désigne un espace délimité, en mer ou sur le littoral, dont le rôle est d’assurer la conservation à long terme des espèces et écosystèmes qu’elle abrite, et de garantir la gestion et l’exploitation durable des ressources marines.

En Mer Méditerranée, où la biodiversité est exceptionnelle, on compte plus de 1200 zones protégées, soit 7% de sa surface, mais le manque de moyens humains et financiers empêche parfois leur gestion efficace.

L’association TheMedFund est une association de droit monégasque créée en 2015 à l’initiative de la Principauté de Monaco, de la France, de la Tunisie et de la Fondation du Prince Albert II de Monaco.

TheMedFund gère un fonds environnemental qui finance directement et dans la durée les aires marines protégées méditerranéennes des pays bénéficiaires.
Dans les 4 prochaines années TheMedFund ambitionne de soutenir 18 nouvelles aires marines protégées au sud et à l’est de la Méditerranée.

A l’occasion de la 3e édition de la Monaco Ocean Week de 2019, la Sorbonne Université, représentée par son président Jean Chambaz, et l’association TheMedFund, représentée par son président S. E. M. Bernard Fautrier, ont uni leurs forces en signant une convention de partenariat. Parmi les objectifs prioritaires de cet accord : la participation financière au fonds environnemental en faveur des aires marines protégées (AMP) en Méditerranée.

L’Institut océanographique s’est engagé en 2017 à reverser au MedFund 5 centimes d’euro par billet vendu, représentant une contribution annuelle de plus de 30 000€ grâce aux quelques 650 000 visiteurs que le Musée océanographique de Monaco accueille chaque année.

Robert Calcagno, Directeur général de l'Institut océanographique

poissons-mandarins

naissance au musée

Un succès pour la pouponnière de l’Aquarium

Originaire de l’océan Pacifique Ouest, Synchiropus splendidus est l’un des plus jolis poissons du récif de corail et de ce fait, l’un des plus populaires auprès des aquariophiles marins. Dans la salle de reproduction de l’Aquarium, l’un des couples maintenus dans des conditions optimales a donné naissance à plusieurs centaines de larves longues de 1 mm. Un mois plus tard, leur taille était multipliée par 10.

Alevin à la naissance
Poisson-Mandarin adulte

Le musée s'engage

Ce que nous avons déjà fait

Le Musée océanographique est engagé pour réduire au maximum son impact et améliorer ses efforts en matière d’utilisation des ressources et de réduction des conséquences de son activité sur l’environnement.

Nous avons créé cette page dans le simple but de vous informer sur nos démarches, en évolution constante et en forte accélération depuis quelques années. 

Et pourquoi pas, pour vous donner des idées sur ce qui peut être mis en place à titre individuel ?

Nous restons d’ailleurs à votre écoute pour partager vos suggestions, vos astuces et les bons gestes quotidiens pour protéger l’Océan !

Réduire notre consommation en eau et en énergie

  • Se fournir en énergie propre
  • Remplacement des ampoules classiques pour des modèles LED moins énergivores
  • Mise en place de détecteurs de mouvements sur les lave-mains (réservé aux professionnels)
  • Changement des méthodes de nettoyage (utilisation de microfibres) avec des produits écolabellisés et hydrosolubles

Réduire les émissions de gaz d'échappement

  • Remplacement progressif du parc automobile pour favoriser les véhicules hybrides ou électriques
  • Formation des chauffeurs aux règles d’éco-conduite
  • Pressing désormais en interne ( achat d’une machine à laver) avec utilisation de lessive disposant d’un écolabel.

Réduction de nos déchets et tri sélectif

  • Formation du personnel du Musée océanographique et du personnel de la gérance du restaurant La Terrasse
  • Élimination progressive des contenants en plastique (fontaine à eau…)
  • Suppression des gobelets en plastique remplacés par des gobelets en carton recyclé et recyclable
  • Machines à café du personnel équipées de « Détecteur de mugs » 
  • Zone de tri dans les bureaux (papier+plastique)
  • Recyclage des déchets (bureaux et zones publiques du Musée)

    En Boutique :
  • Utilisation de sacs en papier recyclé
  • Mise en place de la gamme eco-responsable et adhésion au label  » commerce engagé »

Sensibiliser à la protection de l'environnement marin

  • Sensibiliser des groupes scolaires sur la problématique et inciter à la recherche de solutions alternatives au plastique à usage unique.
  • Médiation et partage de nos valeurs sur la thématique environnementale : aider notre jeune public du « snapper club » à créer et diffuser leur propre charte pour la protection des Océans
  • Animation d’un groupe sur les réseaux sociaux « La Fête sans Ballons » : informer sur les déchets plastiques et regrouper les propositions alternatives aux lâchers de ballons en public.

LES ENGAGEMENTS DE L'INSTITUT

L’Institut s’engage contre la déforestation en adhérant à la charte Monégasque sur le bois. 

  • Pratiques éco- responsables, circuits économiques courts et économie circulaire,

  • agir contre le gaspillage alimentaire…

Découvrir en vidéo le Pacte National pour la Transition Energétique

Work in Progress...

Le Musée travaille au quotidien pour renforcer l’impact de nos visiteurs en faveur de l’océan tout en diminuant au maximum le nôtre sur l’environnement.

C’est un travail qui nécessite de la rigueur et de la constance. De nombreuses actions sont en cours de définition ou de mise en place.

Lorsque l’on s’engage dans une telle démarche, nous voyons davantage le chemin qui reste à parcourir que celui accompli.

C’est pourquoi, conscients à la fois de ce qu’il nous reste à faire et de la valeur ajoutée d’un dialogue bienveillant pour conserver une dynamique de progrès, nous sommes à votre écoute pour toute suggestion d’amélioration.

Rendez-vous sur nos réseaux sociaux pour engager la discussion !

Cette année, la Principauté de Monaco s’associe, aux côtés de nombreux autres Etats, à la Semaine Européenne de la réduction des déchets (SERD), qui se déroulera du 16 au 24 novembre 2019, sur le thème de « l’éducation et la communication à la réduction des déchets » .

Suivez le programme de la journée du samedi 16 novembre 2019 qui aura lieu au Musée à cette occasion.

Les tortues méritent votre engagement

L’exposition temporaire l’Odyssée des tortues marines,  présentée au Musée océanographique entre avril 2019 et février 2020, a permis aux visiteurs de prendre connaissance de la situation de s’engager en leur faveur grâce à un dispositif interactif innovant : un engagement qui peut, encore aujourd’hui, compter pour aider l’Institut océanographique à agir en faveur des tortues…

Engagez-vous !

Bien que l’exposition soit terminée, le travail de l’Institut pour sauver les tortues continue. Et chacun de nous a le pouvoir d’agir à son niveau. Ensemble, cela peut avoir des répercutions à grande échelle… Contribuez aux plus de 30 000 engagements pris au Musée lors de cette exposition et aidez-nous à faire grandir la communauté des personnes engagées en faveur des tortues marines et de l’Océan…

FAITES-VOUS partie de la solution pour les tortues ?

Dans les traces de leurs ancêtres, les sept espèces de tortues marines actuelles vous révèleront une partie de leurs secrets, mais vous feront également prendre conscience de leur condition fragile, des dangers auxquels elles sont confrontées et comment les protéger !

L’exposition fut l’occasion idéale pour plus de 31 000 visiteurs de s’engager pour la cause de ces animaux marins en prenant un selfie qui était diffusé sur grand écran, composant une mosaïque géante qui dessinait l’image d’une tortue !

Découvrez cette exposition passée !

LES 6 ENGAGEMENTS QUE VOUS POUVEZ PRENDRE :

Influ-clem-onojeghuo-DoA2duXyzRM-unsplash

Influenceur pour l'Océan

Gourmet-hoan-vo-789842-unsplash

Gourmet Responsable

Trackeur-tobias-tullius-1238848-unsplash

Déchets-Traqueur

Tirelire

Bienfaiteur pour l'Océan

JE M'ENGAGE AVEC L'INSTITUT

Voir aussi

Connaissez-vous l’histoire des tortues marines ?

L’exposition temporaire l’Odyssée des Tortues marines vous emmène au travers d’un voyage dans le temps en retraçant l’incroyable évolution de cet animal, des origines à nos jours.

Dans les traces de leurs ancêtres, les sept espèces de tortues marines actuelles vous révèleront une partie de leurs secrets, mais vous feront également prendre conscience de leur condition devenue fragile, des dangers auxquels elles sont confrontées et comment les protéger !

L’exposition est l’occasion idéale de vous engager à travers une photo pour la cause de ces animaux marins d’une manière fun et originale et de rendre public cet engagement. Pensez-vous pouvoir faire partie de la solution qui sauvera les tortues ?
Réservez vos tickets maintenant !

Voir aussi

Découvrez notre aide à la visite !

Explorez le Musée d’un autre œil avec notre application mobile « OCEANO MONACO ». Accédez facilement à toutes les informations sur les horaires d’ouverture, les restaurants, boutiques et autres services. Naviguez dans le musée avec une carte interactive qui vous donne des instructions pas à pas pour chaque exposition et chaque élément du musée.

Depuis chez vous ou une fois connectés au WiFi gratuit du Musée océanographique, l’application vous permettra entre autres :

  • d’acheter des billets et évitez la file d’attente
  • d’explorer les secrets du musée et des aquariums grâce à du contenu audio de qualité !
  • de partager les points forts de votre visite
  • d’être informés de nos animations durant votre visite.

Téléchargez-la sur l’Appstore et Playstore avant votre visite ou directement au musée grâce au WiFi gratuit. Six langues sont disponibles.

A bientôt sur Oceano Monaco !

Voir aussi

FÊTE SANS BALLONS

Les ballons doivent disparaître, pas la fête !

initiative : Fête sans ballons

Les ballons sont des symboles de célébration, ils évoquent la fête, la joie, la convivialité… mais lâchés en l’air, ils finissent dans l’océan et menacent notre environnement.
De nombreuses tortues marines, dauphins et oiseaux les confondent avec leur nourriture et en meurent. Le Gouvernement Princier, la Fondation Prince Albert II de Monaco et l’Institut océanographique unissent leurs forces pour mener l’initiative « Fête sans ballons » afin d’inviter les citoyens à contribuer, à s’engager, en proposant des idées, des alternatives qui seraient tout autant festives mais plus écologiques : ensemble, inventons une fête qui fait aussi plaisir aux tortues marines…

Que devient un ballon une fois lâché…

Un ballon lâché s’élève dans le ciel, jusqu’à ce qu’il se dégonfle ou que la diminution de pression atmosphérique ne le fasse éclater en de multiples fragments.
Ces débris retombent alors sur terre et en mer loin de leur point de lâcher. Selon le Programme des Nations Unies pour l’environnement (UNEP), les ballons sont dans le top 10 des déchets récréatifs retrouvés sur le littoral. Ils peuvent parcourir des milliers de kilomètres et polluer les endroits les plus reculés et les plus intacts.

…et quelles sont les conséquences en mer ?

Les ballons ont un impact négatif sur notre environnement en polluant les ruisseaux, les lacs et les plages. Lâcher un ballon revient à la même chose que de jeter intentionnellement des ordures au sol ou dans l’océan.
Lorsque les ballons se fraient un chemin dans l’eau, leurs extrémités en lambeaux et leurs morceaux flottants peuvent ressembler à des méduses ou à d’autres espèces marines qui sont consommées par des animaux marins comme les tortues de mer, les poissons et les dauphins.
Lorsque ces morceaux sont confondus avec de la nourriture et ingérés, ils peuvent se loger dans le tube digestif d’une tortue par exemple, empêchant l’animal de manger et causant une mort lente et douloureuse.
Cette jeune tortue caouanne Caretta caretta d’une vingtaine de centimètres prise en charge par le Musée océanographique a eu la vie sauve in extremis quand elle a pu évacuer le ballon de baudruche qu’elle avait ingéré.

ET SUR TERRE ?

La faune terrestre peut également être victime des ballons et des ficelles de ballons lorsque les morceaux tombent au sol le long des routes, des rivières ou sur les arbres et les buissons.
Des oiseaux ont été retrouvés blessés avec des rubans enroulés autour de leur bec ou de leurs ailes et se sont étranglés lorsqu’ils se sont empêtrés dans des ficelles attachées à des arbres ou des lignes électriques.
Et tout comme les animaux marins, ils peuvent succomber après avoir ingéré des ballons. Malheureusement, près de la moitié de toutes les espèces d’oiseaux de mer sont susceptibles d’ingérer des débris. On a également découvert des débris dans des nids et observé que les oiseaux nourrissent leurs petits avec.

DE QUELS BALLONS PARLE-T-ON ?​

Ce sont les « Ballons libres non habités ne transportant pas de charge utile (notamment, les ballons de baudruche et lanternes volantes sans charge utile ou transportant des charges utiles négligeables telles que des cartes de correspondance) ».
Ces ballons sont à usages récréatifs, de loisirs ou commémoratifs. Ils sont polluants par leur enveloppe, par la tige en plastique rigide ou par le ruban ou attache dont certains modèles sont équipés.

Eclate-toi sans ballons

Les ballons de baudruche sont généralement fabriqués par polymérisation, et sont, en conséquence, non biodégradables.
Bien qu’il existe des ballons portant la mention « 100 % biodégradable », il faut savoir que le terme biodégradable n’a aucun caractère normatif ou réglementaire. De plus, cette dégradation ne s’effectue que dans des conditions spécifiques au bout d’un temps déterminé.
Même qualifiés de « biodégradables », les ballons restent nocifs pour l’environnement et dangereux pour de nombreux animaux. Il est donc déconseillé de les lâcher en l’air !

LES ALTERNATIVES : APPEL À IDÉES​

Il existe déjà certaines alternatives comme les bulles de savon naturel, les pompons de papier, les bougies, cerfs-volants ou moulinets, les fanions, banderoles… Si l’utilisation de ballons vous est inévitable alors gardez vos ballons à l’intérieur pour réduire le risque de déchets accidentels, assurez-vous que les ballons extérieurs sont solidement fixés, évitez d’utiliser des ballons en mylar non biodégradables (pelliculés) et assurez-vous que tous les ballons et accessoires (comme les clips et les rubans) soient ramassés. Vous pouvez également laisser libre-cours à votre imagination et qui sait quelle idée créative, unique en son genre vous pourriez trouver ! N’hésitez pas à nous en faire part sur la page Facebook de notre initiative !

Voir aussi