Dans le cadre de son programme d’actions pour mieux faire connaître et soutenir la protection des récifs coraliens, le Musée océanographique souhaite exposer une troisième fois l’artiste monégasque Michel Aubéry, du 4 novembre 2020 au 3 février 2021.
Et en cette année 2020 dédiée au corail, Michel Aubéry s’est inspiré des récifs coraliens et des animaux qui y vivent.
La production des nouvelles œuvres est en cours depuis le début de l’année 2020.

Michel Aubéry

Né à Monaco, Michel Aubéry commence à dessiner à l’âge de neuf ans au crayon et à l’encre de Chine. Dragons et toutes sortes d’animaux fantastiques sont ses premiers sujets.

Adolescent, il expose pour la première fois ses gouaches à la galerie Rauch à Monte-Carlo en 1962 sous le Haut Patronage de S.A.S. la Princesse Grace de Monaco.

C’est en 2007 qu’il recommence à peindre après une rencontre avec le célèbre peintre-sculpteur Philippe Pastor, qui lui donne envie de partager sa passion.

Depuis 2009, il expose régulièrement ses œuvres et c’est la troisième fois que le Musée océanographique propose à ses visiteurs de découvrir ses œuvres.  

Une exposition de peintures

Près de quarante œuvres sont exposées dans la salle de Conférences du Musée océanographique, dont une vingtaine pour la première fois. Toutes sont consacrées au monde marin, sujet favori de l’artiste. A la demande du Musée océanographique, il a accepté de se concentrer sur le monde récifal pour créer de nouvelles œuvres aux couleurs chatoyantes.

Michel Aubéry
Michel Aubéry

« Mon inspiration me vient naturellement. C’est un peu du domaine de l’inconscient. Parfois, la nuit je rêve et ça me donne des idées. Très souvent les peintures que je vais réaliser sont déjà présentes et claires dans ma tête. C’est spontané. Je n’ai pas besoin de regarder d’autres œuvres pour m’exprimer. »

Michel Aubéry

Deux passions valent mieux qu’une !

Diplômé de l’école des arts décoratifs de Nice, il devient professeur d’art à la « Famous Artists School » de Monaco pendant plusieurs années. Il se distingue également dans le domaine sportif, d’abord joueur puis entraîneur et enfin Président de l’Association de l’AS Monaco, la partie amateur du club. La presse dit alors de Michel Aubéry qu’il apporte « un démenti formel à ceux qui tentent d’opposer la culture et le sport, en vouant une grande passion au football ».

Michel Aubéry

Aucun support ne lui résiste

Casque, ballon de foot, planche de surf, tapis, chaussures, bouteilles en plastique et même des voitures de course ! En 2014, à la demande de Jacques Nicolet, président d’Oak Racing, il customise le capot d’une voiture des 24 heures du Mans. Michel Aubéry s’exprime partout et sur tout ! En cette année 2020 assombrie par la crise de la COVID 19, Michel Aubéry ne se laisse pas abattre, il créé des masques aux couleurs vives reprenant des éléments de ses œuvres.

A voir également

3-1-MOM_0344

Les Aquariums du Musée

Corail vue du dessus - Immersion sous l'eau - Musée océanographique de Monaco

Focus thématique : le corail

httpswww.instagram.compBx-BKBfFQAN

L'Odyssée des Tortues

Expositions passées

Corail

MARTIN COLOGNOLI - CORAL GUARDIAN

L'association Coral Guardian expose le corail au Musée océanographique de Monaco

L’exposition photographique CORAIL permet de découvrir l’histoire remarquable de pêcheurs traditionnels indonésiens, de la petite l’île de Serava Besar au large de la côte ouest de l’île de Flores, protégeant et restaurant l’écosystème détruit dont ils dépendent directement pour vivre : le récif corallien. Cette île se situe au centre du Triangle de corail, épicentre de la biodiversité marine de la planète. 6 millions km², 76% des espèces de coraux, et 56% des poissons de récifs coralliens de la région Indo-Pacifique.  Il possède plus de biodiversité que partout ailleurs dans le monde.

L’exposition photographique CORAIL se déroulera du 20 juin 2020 au 5 janvier 2021.

Martin Colognoli

En 2012, Martin Colognoli, biologiste marin, co-fonde Coral Guardian, une association française de loi 1901 reconnue d’intérêt général et à but non-lucratif. Coral Guardian a pour vocation la conservation des écosystèmes coralliens grâce aux communautés locales qui en dépendent, la sensibilisation du plus grand nombre et la participation aux découvertes scientifiques.  

L'exposition photographique

Plus d’une vingtaine d’images grand format plongent les visiteurs dans l’univers fragile des récifs coralliens, mettant en lumière l’harmonie entre l’humain et la nature : un message à la fois urgent et plein d’espoir.

Exposition corail guardian musée océanographique monacol
MARTIN COLOGNOLI - CORAL GUARDIAN - (c) Photo : M. Dagnino-Institut océanographique

Tu me dis, j’oublie. Tu m’enseignes, je me souviens. Tu m’impliques, j’apprends.

Benjamin Franklin.

La conservation marine participative

Coral Guardian se distingue par le développement d’actions concrètes de restauration de récifs sur le terrain impliquant les populations locales. De part ses actions, l’association a acquis une expérience unique sur le terrain. L’implication des populations qui dépendent directement de ces écosystèmes, a permis de créer un modèle de restauration durable sur des bases scientifiques et pratiques. En effet, l’engagement des principaux concernés est un facteur clé de réussite. Les projets ont alors un impact durable et concret sur la situation des communautés, qui se les approprient.

Exposition corail guardian musée océanographique monacol

Le Triangle de Corail est en danger

La température de l’eau en hausse, le niveau des mers et l’acidité des océans (effets du changement climatique) menacent les récifs coralliens dans le monde entier.   Les scientifiques estiment que nous pourrions perdre jusqu’à 70% des récifs coralliens de notre planète au cours des 50 prochaines années. La surpêche et des techniques de pêche très destructrices, telles que la pêche à la bombe et le cyanure, sont responsables de l’épuisement des stocks halieutiques à un niveau qui peut être irréversible.   Malgré les menaces croissantes, il y a de l’espoir. Les récifs du Triangle de Corail ont survécu pendant des millions d’années et certaines espèces supportent les effets du changement climatique étonnamment bien. C’est pourquoi le Triangle de Corail recèle des secrets qui soulèvent l’espoir parmi les scientifiques.   La plus grande source d’espérance pour le Triangle de Corail est son peuple qui en dépend si fortement.

A découvrir dans l'escalier du Hall Princesse-Alice...

Exposition corail guardian musée océanographique monacol

L’équipe est en pleine action de transplantation. Les colonies coralliennes sont fragmentées puis attachées solidement au support métallique. Un mois plus tard, ces coraux auront, grâce à leur squelette calcaire, enveloppé la structure pour se fixer puis commenceront leur croissance vers le soleil.

Exposition corail guardian musée océanographique monacol

Au sein de ce village de pêcheur insulaire, le poisson est la source principale de protéines. La consommation est d’en moyenne 4 à 5 kilos par jour pour nourrir une famille. Les espèces de poissons consommées sont majoritairement dépendante du récif corallien.

 

Exposition corail guardian musée océanographique monacol

L’évolution d’une zone restaurée en l’espace de seulement trois ans. Ceci est l’illustration parfaite du retour du récif corallien sur une zone dont le fond bouge en permanence. Ces structures offrent un support solide aux colonies transplantées. Les conditions du milieu sont propices au retour de la vie.

egalement à découvrir sur ce thème

UNE EXPÉRIENCE IMMERSIVE ET INTERACTIVE
HORS DU COMMUN POUR TOUS

Cet été, plongez sur la Grande Barrière de Corail au Musée océanographique de Monaco,
à la rencontre de ses espèces les plus emblématiques !

Bienvenue dans notre simulateur du vivant
au cœur du Musée océanographique

Préparez-vous à des rencontres exceptionnelles

Pénétrez dans le sas d’IMMERSION, prenez connaissance des conseils de votre guide de plongée et découvrez les différentes espèces que vous pourriez rencontrer. Ici, toutes les rencontres deviennent possibles en une seule plongée : de la baleine à bosse au requin tapis, des barracudas aux coraux fluorescents…

C'est parti pour un voyage à la surface

Contemplez et interagissez avec les espèces rencontrées, comme si vous étiez en plongée.

Sous vos yeux se dévoile une incroyable biodiversité abritée au cœur d’une des 7 merveilles naturelles du monde, la Grande Barrière de corail, le plus grand écosystème corallien de la planète. Découvrez la richesse de la vie sur la Grande barrière de corail du lever du jour jusqu’à la nuit.

Reprenez votre souffle !

À l’issue de votre plongée virtuelle, à la croisée de la contemplation et de l’interaction, découvrez que les récifs coralliens, véritables oasis de vie, sont malheureusement menacés et qu’il est nécessaire d’agir pour les protéger

Exposition Immersion - Nagez avec les raies - Musée océanographique
Exposition interactive Immersion - Musée Océanographique de Monaco (c) Philippe Fitte
Exposition Immersion - Nagez avec les raies - Musée océanographique
Exposition interactive Immersion - Musée Océanographique de Monaco (c) Philippe Fitte

IMMERSION En quelques mots :

Un environnement vivant entièrement reconstitué qui réagira en fonction de vos mouvements.

Des espèces modélisées à partir d’images réelles, des mouvements et interactions recréés à partir des comportements observés en milieu naturel pour vous proposer une expérience de plongée réaliste.

Des scénarios de jour et de nuit librement imaginés pour vous proposer en « une seule plongée » la rencontre des espèces les plus emblématiques de la Grande Barrière de corail.

0
m² d'intéractivité
0
m² de projection
0
espèces à découvrir
0
vidéoprojecteurs

Des murs de projection de 9m de hauteur !

Plongée de jour et de nuit

HOMMAGE À LA
GRANDE BARRIÈRE DE Corail

Scénarisée par une équipe internationale de concepteurs, en étroite collaboration avec le Musée océanographique et ses partenaires, ainsi que des plongeurs et des biologistes, l’expérience se veut à la fois divertissante et engageante.

Exposition Immersion - Nagez avec les raies - Musée océanographique

Les espèces emblématiques

Les technologies utilisées ont un rendu réaliste et naturel grâce au système de projection en temps réel. Rentrez dans la peau d’un plongeur explorant son environnement. Interagissez avec les différentes espèces marines et faites de fascinantes rencontres!

 

Raie Manta - Immersion - Musée océanographique de Monaco

RAIE MANTA

Mobula birostris

Vit entre -1 et -120 m

Taille jusqu’à 7 m d’envergure

Mérou Patate - Immersion - Musée océanographique de Monaco

Mérou PATATE

Epinephelus tukula

Vit entre 10 et 400 m

Taille jusqu’a 2 m

Poisson clown - Immersion - Musée océanographique de Monaco

POISSON CLOWN

Amphiprion ocellaris

Vit entre 3 et 15 m

Taille jusqu’à 11 cm

Baleine à bosse - Immersion - Musée océanographique de Monaco

BALEINE À BOSSE

Megaptera novaeangliae

Vit entre 1 et 170 m

Taille jusqua 19 m

Requin corail - Immersion - Musée océanographique de Monaco

REQUIN CORAIL à POINTES BLANCHES

Triaenodon obesus

Vit entre –1 et –330 m
Taille jusqu’à 2 m et plus, pour les grands individus

poisson napoléon - Immersion - Musée océanographique de Monaco

POISSON NAPOLÉON

Cheilinus undulatus

Vit entre 1 et 60 m au moins

Taille jusquà 2,30 m

bénitier géant - Immersion - Musée océanographique de Monaco

BÉNITIER GÉANT

Tridacna gigas

Vit entre 50 cm et 15 m

Taille jusqua 1,50 m

tortue verte - Immersion - Musée océanographique de Monaco

TORTUE VERTE

Chelonia mydas

Taille la carapace peut atteindre 130 cm de long

Corail vue du dessus - Immersion sous l'eau - Musée océanographique de Monaco

UN ÉCOSYSTÈME EN DANGER

Avec plus de 2 300 km de longueur et 348 000 km² de superficie, la Grande Barrière de corail australienne est la plus vaste construction d’origine animale de la planète. A l’origine de cet exploit, de petits animaux qui sont de grands ingénieurs : les coraux constructeurs de récifs. Ils sécrètent un squelette calcaire faisant d’eux les acteurs principaux des édifices sous-marins. Communément appelés « coraux durs » on en dénombre à ce jour 1 600 espèces environ. Depuis 1981, la Grande Barrière de corail est classée au patrimoine mondial de l’Unesco, rejointe, en 2008, par la double barrière de Nouvelle-Calédonie. 

Alors qu’ils ne couvrent que 0,2 % des océans, les récifs coralliens abritent 30 % de la biodiversité marine. Ces oasis de vie, essentiels à l’Homme à bien des égards, sont pourtant menacés à large échelle. Dans le cadre de son programme thématique 2020 consacré aux récifs coralliens dont l’exposition « IMMERSION » est le point d’orgue, le Musée océanographique propose au plus grand nombre d’être les témoins privilégiés de la beauté et de la fragilité de ces écosystèmes.

Source : Corail, Un trésor à préserver. Editions Glénat, en partenariat avec l’Institut océanographique, 2020

Exposition Immersion - Nagez avec les raies - Musée océanographique

Nos partenaires

Aujourd’hui, le Prince Souverain de Monaco est de plein droit Président d’Honneur du Conseil d’administration de l’Institut, lequel est composé de dix membres qui entretiennent avec la Principauté des relations de forte proximité. Deux d’entre eux sont par ailleurs nommés par le Prince Souverain, aujourd’hui S.E.M. Bernard Fautrier, Vice-président et Administrateur délégué de la Fondation, Ministre Plénipotentiaire chargé de missions auprès du Ministère d’Etat pour les questions liées au développement durable, et Mme Marie-Pierre Gramaglia, Conseiller de Gouvernement – Ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme au Gouvernement Princier de Monaco. De ce fait, le Gouvernement Princier est l’un des plus proches partenaires de l’Institut océanographique.

Lire plus

S.A.S. le Prince Albert II de Monaco a créé en juin 2006 sa Fondation afin de répondre aux menaces préoccupantes qui pèsent sur l’environnement de notre planète et promouvoir le développement durable. Au niveau international, la FPA2 mobilise citoyens, responsables politiques, scientifiques et acteurs économiques pour la défense de la nature, patrimoine commun de l’humanité. La FPA2 soutient des projets de protection et de restauration des récifs coralliens impactés par le changement climatique. Elle s’engage à développer les Aires Marines Protégées pour sauvegarder ces écosystèmes indispensables à la biodiversité et à la subsistance des populations locales.

Lire plus

Depuis près d’un siècle, Rolex soutient les explorateurs pionniers, repoussant les limites de l’activité humaine. Avec la campagne Perpetual Planet, lancée en 2019, Rolex s’engage à long terme à aider les explorateurs à protéger l’environnement.

L’engagement de Rolex pour l’océan se traduit par des partenariats avec la National Geographic Society et l’initiative Mission Blue de Sylvia Earle, par exemple, et en Principauté de Monaco, au-delà de l’Institut océanographique, la compagnie soutient la Monaco Blue Initiative, la Monaco Ocean Week et le Yacht Club de Monaco.

Lire plus

Première banque de Monaco, CFM Indosuez poursuit son engagement sociétal et environnemental avec passion. Son soutien à l’Institut océanographique a pour but d’accompagner ses équipes dans leur mission de sensibiliser, convaincre et engager le plus grand nombre à la protection de l’océan et de sa biodiversité. Créé en 1922 par Ordonnance Souveraine, CFM Indosuez est à la fois tournée vers l’international et solidement ancrée à la Principauté, avec 30% d’actionnaires monégasques. La banque a fait sienne la raison d’être de son actionnaire majoritaire, le groupe Crédit Agricole : Agir chaque jour dans l’intérêt de ses clients et de la société.

Lire plus

En charge de la gestion, de l’exploitation et du développement des 3 000 gares françaises, SNCF Gares & Connexions s’engage pour ses 10 millions de voyageurs et visiteurs quotidiens à constamment améliorer la qualité de l’exploitation, inventer de nouveaux services et moderniser le patrimoine. Née de la conviction que les gares sont des lieux de vie à part entière, elle enrichit sans cesse ces « villages urbains », afin de contribuer à la diffusion de la culture auprès de tous les publics. En collaboration étroite avec les plus grandes institutions culturelles, aussi bien nationales que locales, SNCF Gares & Connexions conçoit ainsi chaque année plus de 100 expositions, interventions et manifestations artistiques, pour la plupart inédites, sur l’ensemble du territoire français. L’Art en gares, comme une nouvelle invitation au voyage.

Lire plus

Pour ses 50 ans, octobre 2019 marquait l’inauguration de l’extension Sud de CAP3000, avec 135 000 m2 proposant une expérience allant au-delà du shopping, dans un site grandiose, vue mer. Dans la lignée de l’ouverture de l’espace vidéo immersif 360° OCEANS, puis de CAPSULE@CAP3000 son concept-store innovant dédié aux tendances digitales où se rencontrent l’art et la culture; CAP3000 se repense comme un véritable lieu de vie. Autour d’une expérience augmentée avec toujours plus d’expériences sensorielles grâce à 70 nouvelles enseignes, 250 boutiques, 40 espaces de restauration panoramique vue mer à terme et une offre de services élargie simplifiant l’expérience-shopping, autour d’une démarche RSE responsable et citoyenne. 1er Centre au monde labellisé Biodivercity, 4ème employeur des Alpes-Maritimes, CAP3000 s’engage durablement pour 2020 en tant que plus beau lieu de shopping nouvelle génération face à la mer d’Europe.

Lire plus

Tous les mois, la marque Le Parisien-Aujourd’hui en France touche 22 millions de français* avec une offre d’information diversifiée (d’actualité nationale, internationale et d’information locale). 3ème marque de presse, elle doit son succès à sa ligne éditoriale non partisane et à l’accompagnement de ses lecteurs dans la compréhension du monde actuel et de celui de demain. Le Parisien – Aujourd’hui en France, N°1 en vente au numéro, diffuse chaque jour 290 355 exemplaires**.  Le Parisien publie également chaque lundi Le Parisien Éco et chaque vendredi le magazine d’actualité Le Parisien Week-end. LeParisien.fr est la 3e marque d’actu en France avec 19.6 millions d’internautes***.

*ACPM One Next 2019 – Brand 30 J
**ACPM – DFP – couplage Le Parisien/Aujourd’hui en France – PV 2018/2019
*** Médiamétrie Internet Global Sept. 2019

Lire plus

Le magazine des 7-12 ans, pour apprendre en s’amusant ! 

Science & Vie Découvertes propose chaque mois, à ses jeunes lecteurs 84 pages à dévorer, avec : un grand dossier thématique, des actus sur les animaux, les sciences, le cinéma, les livres, les expos… des BD et des jeux. Science & Vie Découvertes permet à l’enfant de comprendre par lui-même le monde qui l’entoure et l’entraîne vers de nouvelles voies d’exploration.
Un magazine idéal pour éveiller toujours plus sa curiosité, développer son imagination et découvrir le monde de façon ludique et interactive.

Science & Vie Découvertes c’est chaque année : 12 numéros + 4 Hors-série

Science & Vie Découvertes est aussi sur le web avec des actus, des vidéos, des t’es pas cap, des jeux…

Lire plus

Programmation spéciale autour des grandes expéditions de Laurent Ballesta

En septembre sur ARTE et arte.tv

Depuis 2013, ARTE suit les expéditions Gombessa du biologiste et photographe sous-marin Laurent Ballesta dans le but de faire découvrir au grand public ces expéditions spectaculaires à la découverte d’écosystèmes et de comportements marins inédits. En juillet 2019, les caméras d’ARTE l’ont suivi pour sa dernière grande expédition : Planète Méditerranée (Gombessa V). Bande-annonce : https://youtu.be/tBeGrieGzQY

Pour accompagner la diffusion de ce film exceptionnel, ARTE proposera notamment la rediffusion de 700 requins dans la nuit (sur une autre expédition de Laurent Ballesta) et des documentaires inédits autour de la mer et des océans tels que L’Ivresse des profondeurs, Orques en péril

Lire plus

A voir également

3-1-MOM_0344

Les Aquariums du Musée

Corail vue du dessus - Immersion sous l'eau - Musée océanographique de Monaco

Focus thématique : le corail

httpswww.instagram.compBx-BKBfFQAN

L'Odyssée des Tortues

Expositions passées

AU CŒUR DE L’ARCTIQUE

CORY TREPANIER - Musée océanographique
1er mars/30 avril

Dès LE 1 MARS 2020, VOYAGEz...
"AU CŒUR DE L’ARCTIQUE"

Du 1er mars au 30 avril, le Musée océanographique de Monaco accueille AU COEUR DE L’ARCTIQUE, une exposition de l’artiste canadien Cory Trépanier présentée avec le soutien de la Fondation Prince Albert II de Monaco. Cette tournée est produite par David J. Wagner, L.L.C.

Armé de persévérance et d’une passion à toute épreuve, il a peint plus de 100 huiles et réalisé trois documentaires au cours de ses expéditions. 

Porté par l’art et une vision forte jusque dans certains des lieux les plus sauvages et les plus changeants de la planète, l’artiste nous engage à la prise de conscience : « C’est maintenant le moment opportun où il faut entendre ce message critique. Que cette collection vous incite à considérer consciencieusement les décisions d’aujourd’hui à la lumière d’un demain incertain. »

« Nous n’avons pas le choix : nous devons protéger la glace arctique, lui permettre de continuer de remplir son rôle de régulateur de température pour la planète, éviter la hausse catastrophique du niveau de la mer qui résulterait de la fonte des glaces, et empêcher que la disparition du pergélisol n’injecte dans l’atmosphère des quantités irréversibles de gaz à effet de serre. C’est notre devoir envers nous-mêmes et envers l’humanité toute entière - pour nos enfants, bien sûr, mais aussi envers ceux qui déjà subissent les effets dramatiques de ces développements. »

S.A.S Prince Albert II de Monaco

Cette exposition met en valeur la beauté, l’éloignement et la fragilité d’un Nord canadien en plein changement. AU CŒUR DE L’ARCTIQUE sera visible jusqu’au 30 avril 2020.

60.000 KM parcouruS, 6 parc nationaux, 100 tableaux peints

Au cours de plus d’une décennie, C. Trépanier a parcouru 60 000 km, traversé 6 Parcs Nationaux et 16 communautés inuits afin de saisir les paysages spectaculaires de l’Arctique canadien. Armé de persévérance et d’une passion à toute épreuve pour sa vision, il a peint plus de 100 œuvres à l’huile et trois documentaires au cours de ses expéditions portées par l’art.

 

Voyage au Cœur de l’Arctique a été présenté pour la première fois à l’Ambassade du Canada à Washington, D.C. en janvier 2017.  Par la suite, l’exposition a été présentée en 9 endroits différents, dont 6 aux Etats-Unis et 3 au Canada.  La Principauté de Monaco constitue sa première exposition sur le continent Européen.

 

Pendant ses explorations au fin fond du Nord du Canada, Cory Trépanier était loin de penser qu’il recevrait, en 2018 et devant S.A.S. Prince Albert II de Monaco, une invitation à présenter la première projection publique du film qu’il était en train de tourner, « Voyage au Cœur de l’Arctique : L’Éveil ».

 

« Explorer et peindre l’Arctique canadien a été stimulant et impressionnant, me plaçant face à certaines des plus grandes merveilles naturelles de la planète. Après maintes années d’évolution en solitaire je suis touché d’apprendre que d’autres s’émeuvent devant mes tableaux, que l’exposition suscite la discussion sur le Nord, les Inuits, la puissance de la nature et l’importance du rôle de l’humanité dans sa protection »

Cory Trepanier

Place à l’action !

au cœur de l'arctique

À propos de Cory Trépanier

Chaque expédition arctique n’est pas sans son lot de défis : faire une randonnée à vous couper les jambes sur l’Ile d’Ellesmere portant un sac à dos pesant plus de 54 kilos, peindre au bord

d’une des cascades les plus hautes qui existent au-dessus du Cercle Polaire Arctique tout en supportant des hordes de moustiques ; être entouré par des loups arctiques, ou se trouver bloqué sur les champs de glace de Kloane quand déferle une tempête implacable… Chaque voyage propose des paysages saisissants, et de l’adrénaline… beaucoup d’adrénaline.

Par la peinture et les films, Cory préserve l’une des régions les plus fragiles et les plus spectaculaires de notre planète, partageant les merveilles du Nord et de ses peuples avec d’autres au loin. Pour en savoir plus, acquérir des tableaux, des vidéos, des tirages ou bien le beau livre grand format à paraître de Cory Trépanier, visitez www.corytrepanier.com.

Le parcours du Prince Albert Ier, pionnier de l’océanographie moderne et de l’exploration scientifique de l’Arctique, présente des parallèles avec celui de l’artiste. le trisaïeul de S.A.S. Prince Albert II a longtemps incarné la passion pour l’exploration des océans, et ce jusqu’en Arctique. S.A.S. Prince Albert II s’est lui-même rendu en Arctique, et a même visité une communauté au Canada Arctique de l’Est où C. Trépanier a peint. Il est à ce jour le seul chef d’Etat à s’être rendu sur les deux pôles.

AU CŒUR DE L’ARCTIQUE

L’exposition explore avec passion un paysage en pleine mutation que beaucoup ne verront jamais de leurs propres yeux. Cette exposition propose au public l’occasion de découvrir les merveilles de l’Arctique et de comprendre l’ampleur de ce que nous risquons de perdre. La tournée est présentée en partie par la Société Royale de Géographie du Canada/Canadian Geographic. Cette organisation éducative à but non lucratif parmi les plus anciennes et les plus grandes du Canada, se consacre à promouvoir et accroître la sensibilisation du public à la géographie et au patrimoine canadiens. Cette tournée est également présentée par HATCH, un service professionnel de conseil en ingénierie et technologie pour les secteurs d’activité du minage, de l’énergie, du digital, de l’investissement et des infrastructures depuis plus de 65 ans.

La tournées est produite par David J. Wagner, L.L.C.

 

 Pour plus d’information sur cette exposition et les informations pratiques, www.intothearctic.ca/exhibitiontour